Le corps de l’homme est-il sacré?

 

fallong-gong

En 2008, la ville de Lyon eut la primeur française de l’exposition Our body / À corps ouvert du groupe Encore Events, qui avait déjà été présentée dans plusieurs grandes villes du monde. Cette exposition présentait des corps de Chinois préservés par la technique de la plastination, un procédé qui conserve le corps humain en remplaçant les fluides corporels par des polymères. Plusieurs se posèrent alors la question : « Le corps humain est-il de l’art ? », alors que la grande question qu’il fallait se poser était : « Comment l’humanité a-t-elle pu en arriver à considérer le corps humain avec si peu de respect ? » Heureusement, cette question fut soulevée alors que l’exposition arrivait à Paris. La Cour de cassation a estimé que l’exhibition de cadavres humains à des fins commerciales était indécente et à ce titre illégale. Dans son ordonnance, le juge Louis-Marie Raingeard a estimé que cette exposition de cadavres humains, entiers ou disséqués, était « une atteinte illicite au corps humain », que les « découpages » des corps, les « colorations arbitraires » et les « mises en scène déréalisantes » manquaient de « décence ».
Par ce jugement, l’Hexagone devenait le premier pays à interdire « l’exposition de cadavres à des fins commerciales ». L’exposition Our body / à corps ouvert, qui portait clairement atteinte à la dignité humaine, fut donc définitivement interdite en terres françaises. Mais la maintenant très célèbre – et surtout très controversée – exposition continua de parcourir le monde, ainsi que de nombreuses autres expositions concurrentes qui présentaient des cadavres humains plastinés.
fallong-gong03

En janvier 2011, l’exposition Bodies de Premier Exhibitions, qui affirmait que ses cadavres étaient empruntés à la Chine, fut soupçonnée d’avoir accepté les dépouilles de prisonniers politiques ou de pratiquants de Falun Gong.
Le Falun Gong (ou Falun Dafa) est un mouvement spirituel chinois créé en 1992, et qui comptait environ 70 millions de pratiquants en 1999. Il s’agit d’une ancienne pratique du corps et de l’esprit qui remonte à la Chine préhistorique et dont l’un des aspects essentiels est l’étude des principes universels de vérité, bonté et patience. Cette pratique corporelle, qui comprend des mouvements lents et souples ainsi qu’une méditation, doivent apporter paix et bien-être aux pratiquants.
Depuis 1999, concurrençant le Parti communiste chinois comme organisation sociale, le Falun Gong fait l’objet d’une violente répression. Selon les médias, un important camp de concentration dans le Nord-est de la Chine prélèverait des organes sur les détenus, des pratiquants de Falun Gong, et les vendrait à son profit. Le régime communiste chinois exécute des centaines de prisonniers chaque année et il effectuerait des prélèvements d’organes sur ces corps. En 2004 seulement, le régime a réalisé 3.400 exécutions, selon Amnesty International.
L’avocat spécialiste des droits de la personne, David Matas, connu pour son enquête au sujet des prélèvements d’organes forcés contre les pratiquants de la méditation Falun Gong, présenta des preuves qui démontraient qu’après le début de la persécution du Falun Gong en 1999, les transplantations d’organes avaient augmenté par milliers sans qu’on puisse en expliquer la source. Entre 2000 et 2005, 41 500 transplantations auraient été réalisées sans que le donneur puisse être identifié.
M. Matas soupçonne que les cadavres de ces expositions soient ceux d’adeptes du Falun Gong assassinés par le gouvernement chinois.
Les adeptes du Falun Gong, qui devraient avoir le droit de pratiquer leur philosophie pacifiste en toute liberté, sont arrêtés et mis en prison. Pourtant, ces gens n’ont absolument rien fait de répréhensible ; ils pratiquent le Qi Gong et la méditation !
Et ils ne sont pas qu’emprisonnés, on leur fait passer des radiographies pour déterminer ceux qui ont les meilleurs organes. Ceux-là sont assassinés, dépecés, et on vend leurs organes pour des transplantations ou des expositions. Et pendant que cela a lieu dans des prisons et des camps de concentration, les représentants du gouvernement chinois sont reçus par les présidents de tous les pays…
Comment certains êtres peuvent-ils en arriver à considérer le corps physique comme un bout de chair avec lequel on peut faire ce que l’on veut, et l’être humain lui-même, comme un corps à exploiter, un être sans âme, sans dignité ? Ne voit-on plus le côté sacré du corps humain et de la vie ?

La vision essénienne du corps humain

Pour la sagesse essénienne, le corps de l’homme est sacré. Il est un instrument de l’esprit, un reflet de l’univers, un organe magique au sein d’un organisme beaucoup plus vaste que ce que nous permet de considérer le physique.Cette sagesse incite à ne pas considérer et étudier l’homme uniquement dans l’aspect physique, mais dans sa globalité tout en reliant le physique au monde supérieur de l’esprit en lui et autour de lui.
Tout est vivant dans l’homme et tout est intelligent. Dans son origine, l’homme est une harmonie, non seulement avec lui-même, mais avec l’univers. Par univers, il faut comprendre la partie visible, mais aussi l’âme et l’esprit vivant de l’univers. Ainsi l’homme n’est pas venu au monde uniquement pour lui-même, mais pour révéler un monde supérieur à travers son organisme physique, ses actes, ses paroles, ses pensées. C’est pourquoi les Esséniens ont toujours insisté sur le rôle thérapeutique de l’homme.
Par cette histoire de persécution des pratiquants de Falun Gong etces expositions funestes de corps dépecés, on peut constater que l’homme peut être une maladie, un fléau, une source de souffrance sur la terre.
Par contre, il peut aussi être un remède, une bénédiction, un chemin de libération et de joie pour lui et son entourage. Cela dépend de son état d’esprit, de son degré d’éveil, de ses associations magiques. Une pensée, une parole, un geste sont autant de mondes à l’intérieur comme à l’extérieur de l’homme. Cela agit sur lui et sur son entourage tout simplement parce que cela est vivant et intelligent. Il y a tout un monde subtil et invisible au sens grossier qui entoure et habite l’homme. C’est l’association consciente ou inconsciente qui détermine la nature de la destinée de l’homme.
Toute pensée est une âme en l’homme et autour de l’homme et possède un pouvoir créateur qui agit dans la vie quotidienne. Certaines pensées sont profondément négatives, même sous leur apparence trompeuse. Celui qui s’associe avec de telles pensées place sur lui des sceaux magiques qui peuvent se voir jusque dans le monde physique, à travers certaines attitudes, habitudes, vices ou vertus…

Qu’en est-il des altérations que nous faisons subir à notre corps ?

Notre corps est réellement sacré, et nous lui devons le respect. Les Esséniens ont observé dans les mondes invisibles les conséquences de ce que l’on fait subir à notre corps pour l’améliorer et le rendre plus beau, comme les implants et les piercing, ou même en faire un objet d’art vivant, comme les tatouages.
fallong-gong04

Les tatouages sont l’expression des intelligences invisibles qui entourent l’homme et agissent sur sa destinée pour le bien ou le mal. La peau sur laquelle ils sont dessinés représente l’aura ou l’âme vivante et subtile, l’atmosphère magique qui baigne tout homme. C’est par cette atmosphère qu’ont lieu tous les échanges, que s’élaborent les pensées, les intelligences, les conceptions, les compréhensions, les aspirations et les souhaits d’un homme. Ces atmosphères s’attirent ou se repousse par sympathie.
Les tatouages servent à l’origine à attirer certaines intelligences, certaines forces dans l’atmosphère de l’homme et à les fixer afin qu’elles l’aident dans sa vie, qu’elles demeurent avec lui.
Les intelligences de la nature vivante savent lire une telle écriture. Mais ce savoir magique a dégénéré et a perdu son sens sacré pour devenir une mode inconsciente et dénuée de sens profond et de valeur. C’est devenu une basse magie souvent liée au pouvoir de la séduction et du sexe. Non pas du sexe qui calme l’homme et le conduit vers les hauteurs, mais qui fait chuter l’homme dans la maladie et la peine.
Certains se tatouent des têtes de mort, des hiéroglyphes sataniques, des maximes, des noms de personne sans réellement comprendre qu’ils s’associent à des êtres réels, à des mondes subtils qui sont vivant dans des régions invisibles et qui ont un grand intérêt à s’unir à l’homme.
Graver un hiéroglyphe dans la peau, cela signifie incarner une force, l’officialiser. De plus, leur influence risque de perdurer après le passage du seuil de la mort du corps physique. L’âme retrouvera alors dans l’autre monde les influences qui animaient le tatouage de leur présence. De même, lorsque l’âme reprendra un nouveau corps, les influences invoquées seront elles aussi présentes pour participer à l’élaboration du nouveau corps et pour agir sur les cellules et les organes afin de les orienter d’une façon particulière.

Qu’elles sont les conséquences des implants ?

En ce qui concerne les implants, il y en a de différentes sortes qui concernent différentes situations. D’une façon générale, ce qu’il faut savoir, c’est qu’un implant, à partir du moment où il modifie le corps, les cellules vivantes qui se trouvent en contact avec lui entrent dans une sorte de mort, de sommeil, de passivité. Elles ne deviennent pas des cellules anarchiques, mais aux yeux du royaume de la nature vivante, à l’endroit où se situent ces implants, il y a un trou, un vide, un néant.
Les êtres subtils qui sont liés aux organes du corps humain sont perturbés dans leur fonction de relier l’homme au cosmos parce que, pour eux, une prothèse c’est un vide, une absence.
Maintenant, il y a des implants qui sont destinés à remplacer des organes défectueux ou manquants, tels un bras ou une jambe et en cela ce n’est pas négatif en soi. Si l’homme n’assume pas son manque d’organe, il peut essayer d’y remédier, ceci n’est pas condamnable. Si une jambe artificielle est posée, elle ne perturbera pas les cellules vivantes car de toute façon il n’y avait plus de jambe.

Le piercing et son influence magique

Ce qui est le plus embêtant au niveau magique, ce sont les piercing, les boucles d’oreille et tout ce qui transperce la peau. Ce sont là les œuvres et les signatures des forces et intelligences noires. Elles souhaitent adapter progressivement le corps de l’homme, non pas à la lumière spirituelle, mais au métal qui alourdit la vibration dans les régions les plus denses, grossières et froides.
fallong-gong02

Leur espoir est que le corps, par association au métal, va finir par le reconnaître et par se reconnaître en lui. Ainsi le métal pourra faire partie du corps et ne sera pas rejeté comme un étranger, un virus. Alors, à long terme, le corps pourra recevoir le métal à l’intérieur de lui sans phénomène de rejet. C’est pour cette raison que l’Archange Gabriel a donné comme commandement : « Tu n’entreras pas de métal dans ta peau. »
La bonne évolution de l’homme et de la Terre ne doit pas accepter ce processus technologique car l’avenir doit nous conduire vers un ennoblissement et une spiritualisation, et non pas vers une robotisation de la vie. L’homme doit éviter de mettre quoi que ce soit de métallique qui transperce sa peau et son corps. Le métal fait partie de l’énergie la plus densifiée. En cela, il touche le monde de la mort et de la destruction. Lorsqu’un être s’éveille et aspire à cheminer vers un monde supérieur, il ne doit pas chercher à se densifier mais au contraire à s’alléger et à se libérer de toute structure emprisonnante. Bien souvent le métal est une énergie qui freine toute subtilité. Bien sûr, cela est différent pour des métaux nobles comme l’argent ou l’or.
Le corps va naturellement rejeter ce qui n’est pas bon pour lui et c’est pourquoi une certaine intelligence habitue l’homme au métal pour que, progressivement, le corps finisse par l’accepter. Il en est de même pour les rayonnements électriques, les ondes, la chimie, les organismes génétiquement modifiés. L’Essénien doit le savoir et en être conscient afin de pouvoir faire les bons choix.
Bien sûr, il ne s’agit pas de tout rejeter mais surtout ce qui n’est pas fondamental, comme le piercing, les bijoux qui traversent le corps, ce qui le mutile. C’est différent lorsqu’il s’agit d’une piqûre afin de recevoir un traitement ou d’une intervention médicale qui cherche à sauver la vie de l’homme, à mettre des broches pour qu’il puisse marcher, etc. Lorsqu’on peut l’éviter, il faut le faire, comme dans le cas des plombages ou du mercure dans les dents. Il est maintenant reconnu que c’est du poison et d’autres méthodes ont été mises au point.
Dans un proche avenir, certains êtres feront des manipulations sur l’humanité contre la volonté de l’homme. Ceux qui n’auront pas pactisé, qui seront restés vigilants, leur corps saura reconnaître de lui-même ce qui est sain de ce qui est malsain et les greffes seront rejetées naturellement.
De plus, à l’image du tatouage, tout objet métallique ou autre possède un champ magnétique, une âme qui respire dans un monde et attire inévitablement des influences qui vont s’associer avec la vie de l’individu qui leur permet de se manifester dans sa vie et dans la vie. Alors les mondes supérieurs ne pourront s’approcher de l’homme qui est entouré de telles influences. Le monde divin voit un trou, un vide à travers lequel, non seulement les forces sombres peuvent circuler, mais dans lequel elles peuvent s’installer, vivre et se développer, grandir, prospérer au détriment de la Lumière.

L’homme doit savoir que tout est vivant et que la vie n’est pas n’importe quoi. Dans la vie, si on aime la belle Lumière de la sagesse éternelle, il y a des choses que l’on ne peut pas faire car elles attirent le malheur et les intelligences sombres. 

Olivier Manitara

Extrait de la revue Conscience Essénienne.

Conscience essénienne

Pour vous abonner ou pour acheter cette revue à $6.95 –  Veuillez remplir le formulaire de commande en cliquant sur le lien suivant: Formulaire de commande.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s