L’Archange Michaël le gardien des secrets de Dieu

Retrouvez le Divin grâce aux Archanges

De tout temps, les Anciens ont parlé d’une grande intelligence cachée dans le feu et qui agissait plus particulièrement à l’équinoxe d’automne. C’est pourquoi les Druides et bien d’autres traditions ont toujours gardé cette coutume d’allumer un feu consacré à Dieu à cette époque de l’année. Cette Intelligence supérieure a été appelée Michaël dans la tradition judéo-chrétienne. Il est celui qui montre à l’homme sa véritable nature, faisant naître en lui le feu des questions existentielles pour le conduire vers l’essentiel en lui et en tout.

Tu peux trouver la félicité, l’épanouissement intérieur dans le fait de te promener dans une forêt, de prendre ton petit déjeuner, de préparer le repas pour quelqu’un que tu aimes et de le partager avec lui, de discuter avec des amis un soir d’été sur une terrasse en buvant une tisane, de regarder des enfants jouer dans un champ, d’assister au lever du soleil, d’indiquer le chemin à un inconnu dans la rue ou de dire bonjour à la boulangère avec un sourire amical… Si tu passes inconscient à côté de tout cela, tu passes à côté de la vie. Par contre, si tu peux vivre tout cela naturellement, sans aucune arrière pensée, sans intérêt ni calcul, tu es tout proche de l’Archange Michaël et de son Ecole des Mystères. Sache que tout cela n’est pas encore la vie véritable, ce n’est que le prélude. Vivre avec Dieu, c’est le bonheur. Etre en sa compagnie en tout, c’est le chemin de la joie. L’Archange Michaël te permet de le voir là où Il est pour toi. L’Archange Gabriel te permet de le sentir avec ton âme dans toutes les relations. L’Archange Raphaël te permet de créer des bases solides et d’unir les deux mondes dans une communion intime. L’Archange Ouriel te permet de vivre avec Dieu dans tous tes centres en activité, il donne à l’homme un corps de Dieu, un corps dans lequel Dieu peut vivre. Alors l’homme comprend que la vie n’est pas du tout ce que le dragon (l’expression « dragon » désigne dans la tradition ésotérique toutes les forces sombres qui ne veulent pas que l’homme prenne conscience de son pouvoir créateur de lumière) lui présentait et il entre dans une autre vie, une vie où il n’est plus un orphelin et un étranger, mais où il a un Père, une Mère et une famille dans la lumière et l’amour. Alors la fleur, l’oiseau, la pierre, le ruisseau, le papillon deviennent les porteurs d’un monde plus grand qui vit en l’homme, mais aussi à l’extérieur de l’homme et qui font partie de la grande famille divine. L’homme peut alors contempler une fleur avec respect, simplement pour s’émerveiller de la beauté de cet être et vouloir à son tour se faire beau pour réjouir les autres. Il peut écouter le chant d’un oiseau et ensuite chanter à son tour pour le monde.
Un homme peut percevoir la beauté dans une fleur, la présence du soleil, mais si le feu et la lumière des Archanges s’activent de plus en plus en lui, il comprendra des secrets que rien ne peut véritablement expliquer. Hermès-Thot, le Trismégiste, avait simplement dit cette parole des mystères : « Tout est dans tout ».

les mystères de l’automne

michalel-2006

Dans l’enseignement de l’Ecole Essénienne Contemporaine, il est demandé à l’élève d’apprendre à observer, et de devenir conscient de tout ce qui se passe en lui et autour de lui dans ses rapports avec la nature vivante et les autres. Il doit éveiller le sens pratique, c’est-à-dire tendre vers des relations justes et harmonieuses dans le concret, mais il doit aussi entrer dans une subtilité de plus en plus divine. Ainsi, à la période de la célébration de l’Archange Michaël, alors que l’automne approche, il peut sentir une force de dépérissement, de soleil couchant. Les feuilles jaunissent, les insectes disparaissent et l’homme entre dans une nostalgie qui évoque en soi les grandes questions sur le sens de la vie et sur les mystères de la mort. Il peut entrer dans le feu des grandes questions de la remise en question C’est la période où l’ivraie est séparée du bon grain. Beaucoup d’hommes refoulent cet examen de conscience dans leur inconscient et refusent de regarder l’Archange dans les yeux. Mais ce n’est pas l’homme qui est dans la crainte, c’est plutôt le dragon en lui. C’est pourquoi, celui qui a décidé d’être l’élève de l’Archange doit se préparer afin d’affronter l’angoisse de l’obscurité en lui. Il doit regarder sa peur en face et chercher d’où elle vient. C’est ainsi qu’il comprendra qu’à l’image de la parole du Christ, son royaume n’est pas de ce monde, qu’il n’est pas le corps physique et que s’il s’identifie au corps, alors la peur viendra le visiter pour le réveiller et lui montrer qu’il fait fausse route. C’est l’Archange Michaël, l’Ami des hommes, qui se tient derrière l’angoisse et qui vient pour délivrer l’âme de son illusion. Il dit : « Homme, éveilletoi ! Tu viens du pays de la lumière, ta véritable patrie, et tu y retournes. ne laisse pas les ombres de la nuit, les apparences éphémères et périssables ravir la belle lumière de ton âme ».

la fête des hommes éveillés

La célébration du feu de l’Archange Michaël est appelée à prendre une importance croissante dans le futur de l’humanité et de la terre. C’est la fête des hommes éveillés qui s’engagent consciemment dans le service du feu et de la lumière intérieure. L’Archange Michaël n’est pas uniquement le gardien de ce qui est divin et authentique dans l’homme, il est aussi celui qui éveille le juste discernement, qui possède la capacité de délivrer l’homme intérieur de l’emprise du dragon et qui sépare le faux du vrai. Il conduit l’homme dans l’individualisation de la lumière et il le pousse à devenir un créateur ardent. Il est le Père du feu sacré, divin. Que tu sois devant le soleil, devant la flamme d’une bougie, devant le ciel étoilé, ou devant l’oeil rayonnant d’un enfant joyeux, tu peux découvrir la présence de l’Archange. Il te faut développer cette qualité de discerner entre ce qui est véritable, éternel, parfait et ce qui est périssable, en devenir, passager. Il y a en toi un feu qui ne s’éteint jamais. Même lorsque tu dors, il est présent et éveillé. Il ne peut mourir car il n’est pas réellement né dans le monde des hommes. Ce feu est à l’intérieur de toi, il est toi, ton essence intime, ton être profond, mais il est aussi à l’extérieur de toi, c’est le Divin dans tous les êtres. Rencontrer ce feu en soi, c’est s’approcher de l’Archange Michaël. Bien sûr, il faut être préparé car c’est une expérience qui peut être difficile. Lorsque cette flamme s’allume dans la conscience et la sensibilité, alors tu deviens créateur, d’abord sur toi-même, sur ta nature mortelle, et ensuite sur le monde extérieur, sur ta destinée. Participer au feu de la Saint Michaël, c’est affirmer sa volonté d’allumer la flamme divine en soi et d’éveiller sa conscience dans la lumière intérieure. C’est aussi proclamer sa volonté de protéger l’enseignement divin, la sagesse de la terre et de l’humanité. Car la sagesse est innée dans l’homme et aussi dans la terre. Le Père du feu est le gardien de la liberté dans l’homme et aussi de l’esprit d’initiative. Il protège l’image de l’homme véritable, de l’homme voulu par Dieu que le dragon veut dénaturer. « L’Archange Michaël te permet de voir Dieu là où Il est pour toi. Vivre avec Dieu, c’est le bonheur. Etre en sa compagnie en tout, c’est le chemin de la joie » Il protège également toutes les vertus comme la bonté, l’amour, l’engagement…

Le grand secret des vertus

Ces vertus constituent la parole de Dieu donnée à l’homme, son enseignement. L’enseignement de Dieu n’est rien d’autre que des vertus en action, vivantes et agissantes. C’est en communiant avec ces vertus que l’homme entre en contact avec les anges et étudie réellement la parole du Père. Cette parole n’est pas dans les livres morts et les dogmes pétrifiés, mais dans la respiration des vertus vivantes. L’Archange Michaël est le gardien de la fidélité à Dieu. Il aime ce qui est vrai, juste, droit, authentique. Il se tient à la porte du royaume de Dieu et il empêche le dragon et tout ce qui n’est pas divin d’entrer. Seul le feu peut rencontrer le feu. Le royaume de Dieu est le lieu de la perfection, du bonheur, de la plénitude, de la félicité ineffable. La joie et le bonheur sont des guides lumineux de l’humanité. Mais pour celui qui ne parvient pas à les suivre, qui ne comprend pas leurs lois et leur enseignement, ils peuvent devenir un tourment, un enfer. L’Archange Michaël est un feu qui consume tout ce qu’il ne peut sublimer. Si tu vas jusqu’au bout de la question du bonheur, tu ne pourras faire autrement que de rencontrer le feu de l’Archange et ceux qui le célèbrent dans la joie et l’amitié. Le bonheur a ses lois, c’est un art, une science et il ne faut pas hésiter à mettre toutes les chances de son côté. Le bonheur appartient au monde du feu et pour s’en approcher d’une façon juste il faut s’intéresser aux petites choses, aux petits événements de la vie quotidienne tout en développant cette conscience magique : derrière chaque petite chose insignifiante en apparence se tient le grand, l’universel. Ainsi une petite parole, un petit geste peut cacher une semence d’un grand bonheur ou d’un grand malheur. De même pour une pensée, une attitude, une façon de voir… La vie est tissée par ces événements apparemment insignifiants et c’est justement en eux que réside le moteur de la vie. C’est à travers eux que se dessine le but, l’orientation, la rencontre avec soi-même au bout du chemin. Estce un Diable ? Est-ce un Dieu ? C’est la question que pose l’Archange à tous ceux qui se présentent devant son feu d’amour et de fidélité au Père éternel. L’Archange Michaël est l’oeil qui emplit le corps et la vie de la lumière et de la présence du Père.

les enfants de la lumière

Le Christ ne peut venir dans ce monde et s’y manifester que si les Enfants de la Lumière l’accueillent avec conscience, maîtrise et puissance. Ceux qui aspirent à rencontrer l’Archange Michaël doivent être déterminés dans leur volonté à oeuvrer pour la lumière. Il ne s’agit pas uniquement de trouver la perfection en soi, il faut aussi vouloir agir concrètement pour la réaliser à l’extérieur de soi, à travers une Ecole. C’est la clé. Ce n’est pas en étant seul que l’on peut y parvenir, mais c’est en s’unissant dans l’amour, la sagesse et l’être véritable éternel avec tous les êtres qui aspirent à oeuvrer dans un idéal supérieur. L’homme est semblable à une pierre : seul, il ne peut construire le temple du Très-Haut. L’Archange Michaël aspire à construire ce temple et c’est pourquoi il veut s’associer avec l’homme afin que la pierre devienne vivante et porteuse d’intelligence. Celui qui aspire à aider le Christ sur la terre et à construire sa cathédrale de lumière dans l’humanité doit avant tout travailler sur sa propre
pierre. Il doit s’associer avec ceux qui constituent sur la terre l’Ecole de Dieu et présenter sa pierre à l’Archange Michaël. Ceux qui dans le passé ont bâti les cathédrales et les temples de pierre sont maintenant revenus pour élever la grande cathédrale humaine entre tous les êtres, les peuples, les races, les cultures les religions… Si nous croyons au Christ, à tout ce qui est beau et divin dans la vie, nous devons trouver le moyen d’offrir notre contribution à l’élaboration du temple de la lumière. Déjà en s’unissant concrètement au travail d’une Ecole initiatique, 8 – L’lnitiation Rencontrer « Alors l’homme comprend que la vie n’est pas du tout ce que le dragon lui présentait et il entre dans une autre vie, une vie où il n’est plus un orphelin et un étranger, mais où il a un Père, une Mère et une famille dans la lumière et l’amour » on contribue efficacement à la venue de tout ce qui est beau et pur sur la terre.

L’Archange Michaël et le Don de la Sagesse

L’Archange Michaël cherche à éveiller le feu et la lumière divine dans l’homme. Celui qui s’associe avec Lui acquiert la capacité de percevoir en
chaque expérience qu’il fait ou qu’un autre fait la présence du feu. Est-ce un feu de colère, un feu d’illusion, ou un feu pur, une flamme de vie et de Dieu ? Ensuite, à travers ce feu, il fait apparaître la lumière, la sagesse, la connaissance sacrée. Ainsi chaque expérience devient une source de sagesse qui ouvre le regard. Même l’expérience d’un autre devient une nourriture pour la lumière intérieure en soi. C’est un enrichissement permanent de la lumière divine en soi. L’homme uni à l’Archange est celui qui voit les choses avec l’oeil de la lumière et qui sait extraire de chaque événement une sagesse divine. L’Archange Michaël est l’aigle au regard perçant qui voit l’ennemi ou l’ami de loin car tous ses centres sont éveillés dans la subtilité et son regard est ouvert à 360°.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s