L’ouverture du coeur dans l’instant présent

Pour le coeur, le bonheur, la vie, la plénitude résident là où tu es dans l’instant présent. Par exemple, dans le fait de te promener dans une forêt, de prendre ton petit déjeuner, de préparer le repas pour quelqu’un que tu aimes et de le partager avec lui, de discuter avec des amis un soir d’été sur une terrasse en buvant une tisane, de regarder tes enfants jouer dans un champ, d’écouter l’herbe pousser ou d’aller travailler, d’assister au lever du soleil, de regarder une source couler et de l’entendre chanter, d’indiquer le chemin à un inconnu dans la rue et de dire bonjour à la boulangère avec un sourire amical. Si tu passes inconscient à côté de tout cela, tu passes à côté de la vie, à côté du coeur. Par contre si tu peux vivre tout cela naturellement, sans aucune arrière pensée, sans intérêt ni calcul, tu es tout proche de la méditation, du monde spirituel et de la communauté de lumière.
Celui qui peut indiquer le chemin à un passant et le saluer d’un sourire amical et bienveillant sans aucun intérêt caché est tout proche de partager l’expérience de son coeur éveillé avec les autres dans la pureté, simplement pour la joie de partager, de s’entraider, de se rencontrer.
De même, un homme peut contempler une fleur avec respect, simplement pour s’émerveiller de la beauté de cet être et vouloir à son tour se faire beau pour réjouir les autres. Il peut écouter le chant de l’oiseau et ensuite chanter lui aussi pour le monde. A ce moment là, le coeur s’ouvre davantage, l’homme est prêt pour entrer dans la communauté d’amour et recevoir l’enseignement éternel. Chaque moment de la vie peut devenir une occasion de faire le bien, d’accomplir un travail spirituel profond, de s’éveiller. Il s’aperçoit qu’une intelligence est cachée dans tout ce qu’il fait et dans tout ce qui lui arrive dans la journée, que tout est lié et que lui aussi peut avoir une influence sur ces événements pour les améliorer et ainsi transformer sa destinée. Il s’aperçoit qu’il vivait machinalement, automatiquement et qu’un grand nombre de ses problèmes provenait justement de cela. En rendant sa vie consciente et vivante ils ont disparu d’eux-mêmes. Lorsqu’un être est parvenu par cette méthode à résoudre un grand nombre de difficultés pour lui-même, il peut commencer à aider les autres.
Seul le coeur éveillé est capable de donner à tous les petits événements insignifiants de la vie quotidienne une dimension nouvelle et c’est justement cette dimension qui embellit la vie et conduit à la plénitude.
Lorsque le coeur se ferme l’homme commence à être mécontent de tout, il se plaint, critique, accuse, cherche à se venger et tombe immanquablement dans la sphère du mal et de la souffrance.
Dans notre civilisation c’est devenu une mode d’être mécontent et de tout critiquer sans rien faire par soi-même pour améliorer la situation mais une telle attitude démontre seulement le degré de déchéance du coeur et de l’âme.
Le coeur dit:  » Je t’ai tout donné, alors avant d’être mécontent regarde ce que tu as fait toi-même de tous mes trésors et surtout regarde ce que tu as fait pour moi? « .
Tous les jours il nous faut chercher et trouver ce qui peut nous relier avec le grand contentement afin de ne pas passer pour un ingrat devant la bonté de la vie qui a tout donné à l’homme.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s